jl-lhermitte.com

Plasticien Paysagiste

La "Machine à Cinétique Molle"

était comme une invitation à la réflexion sur la morphogenèse.
L’idée de placer cinq électrodes, au lieu d’un nombre pair, perturbait l’équilibre du plasma. Les instabilités générées rendaient très vivantes ces créatures.
En plaçant un aimant sur le verre l’ensemble devenait stable et manipulable. De nombreuses figures étaient ainsi possibles d’où ce petit alphabet plasma acquis progressivement.

fermer la video

1982 M.C.M. plasma - Paris

Note : La présentation de ce site utilise des feuilles de style conformes aux standards du W3C (World Wide Web Consortium). Votre navigateur est ancien et ne les reconnaît pas. Vous verrez donc uniquement le contenu (texte et images) de ce site sans avoir la présentation prévue. Nous vous conseillons, si cela vous est possible, de changer de logiciel de navigation.